Chroniques sur "Le Théorème de Pythalès"

@les.trouvailles.de.farah

🎈Avis:

Ce témoignage est malheureusement édifiant. Des scènes qu'on peut voir de plus en plus au quotidien. Ce qui m'a choquée le plus : les CPE et le principal qui ne punissent même plus. Ils cautionnent en quelques sortes les agissements des élèves perturbateurs. L'enseignante était même priée d'arrêter d'exclure les élèves. Les responsables de l'éducation nationale ont littéralement démissionné en laissant le corps enseignant se débrouiller seul. Il faut étouffer les agissements des élèves, le burn-out des profs. Les formations pédagogiques ne servent pas à grand chose.

En bref, une lecture immersive, en plein cœur d'un dysfonctionnement de l'éducation nationale. Un témoignage qui raconte le quotidien des professeurs au sein d'un établissement "lambda".


🎈Résumé:

Caroline est enthousiaste de débuter sa carrière de professeur dans un collège "normal". Mais elle va vite déchanter du quotidien de prof. Violences, insultes...

Ses responsables ne la soutiennent même pas. Aucune sanction, ça se retourne même contre elle.

Fatiguée, en colère, angoissée, Caroline arrivera-t-elle à finir son année scolaire ?

@lesmots_et_debo

Quels souvenirs avez-vous de vos années collège ?

Personnellement je n’en ai pas beaucoup et je ne me suis jamais vraiment demandée comment mes professeurs me voyaient.

Dans son roman, Laure Arbogast alias Pauline Dubois nous raconte l’histoire d’une prof de math, son quotidien affreux avec des élèves plus difficiles les uns que les autres, le manque de soutien de l’éducation nationale, le désarroi des collègues qui au final vivent tous plus ou moins la même chose.

Une histoire dure et pourtant si proche de la vérité. Un plongeon immersif dans ce qu’il ce passe dans nos salle de classe qui m’a bouleversée et poussée à réfléchir.


Chronique complète :

Comme vous l’avez découvert dans le résumé de ce livre, il s’agit ici d’une histoire « presque vraie » qui traite d’un vrai sujet d’actualité : le milieux scolaire, le rôle et la formation de nos professeurs.

C’est un « roman » court, que j’ai avalé en peu de temps lors d’une insomnie. Peut-être pas la meilleure décision de ma vie tant il fait réfléchir. Surtout en tant que maman.
Le vécu de Caroline m’a choquée… Comment est ce qu’un professeur, un humain en fait, peut être traité de cette manière seulement à cause de l’effet de groupe ? Qu’en est-il de ces élèves qui veulent travailler dans une classe perturbée ? Constamment dérangée. J’ai cherché à remonter dans mes souvenirs du collège, je n’ai pas toujours été une bonne élève mais je n’étais ni chiante ni insolente encore moins méchante. Là, c’est choquant… Je n’ai pas d’autre mots pour décrire ce qu’il se passe et pourtant quasiment tout est vrai dans ce livre.

Je ne peux pas vous parler des personnages, car ici ce sont des vraies personnes. Ils sont donc tous important, on tous leur rôle dans cette histoire et vivent tous leurs vie à leur façon.

Sans parler du contenu, le livre est bien écrit, c’est forcément extrêmement immersif et prenant. C’est un témoignage utile que j’ai apprécié découvrir. En gros, si vous voulez une lecture rapide, qui sorte de l’ordinaire, qui fasse réfléchir et qui vous ouvre les yeux sur le système scolaire francais… Le Théorème de Pythalès est un bon choix.

@lunybloody

Quand on lit les premières lignes de ce livre, on voit que l’auteure a quelques hésitations à définir le genre de son propre roman.

Moi, je dirais juste que c’est l’histoire d’une femme qui se lance dans un métier dont elle a toujours rêvé, professeure de mathématiques. Mais malheureusement au lieu de commencer un travail de rêve la voilà perdu dans un monde où l’adulte ne fait plus loi. Dans un monde où plus aucune limite n’est respectée. Le respect ? Je pense que plus d'un professeur peut se retrouver à travers ce livre. Est-ce une bonne nouvelle ? Je ne pense pas ! Petit point à préciser, cette histoire n'est malheureusement pas une complète fiction. Tout est inspiré du vécu de l'auteure. Bravo a l'auteure pour ce témoignage mais aussi pour sa force et sa ténacité pour éduquer nos enfants malgré tout. Je vous recommande vivement ce roman.

@book1ennui0

Alors, ce livre est sous pseudonyme et c'est bien Laure qui l'a écrit ☺️


Un petit livre de 138 pages super sympa qui raconte l'enfer des profs au collège.

Franchement, ce roman m'a rappelé ce que j'ai moi-même vécu en tant qu'élève. (harcèlement, profs non considérés par les élèves et l'administration, chahutages, gros mots,...)

Petit bémol : un peu court à mon goût. Je ne suis pas habituée à lire des petits livres et j'aurais voulu lire plus longtemps la plume de Laure.


Je suis tellement contente d'avoir découvert 2 des romans de Laure Arbogast !

Son écriture est toujours aussi fluide et addictive !

Encore un grand merci !!!

@lesetageres_dejessica

L'auteure raconte l'histoire de Caroline, une jeune professeure de maths qui découvre avec stupeur l'envers de la médaille. Entrez dans les méandres du système scolaire français.


Pauline Dubois dénonce, fait prendre conscience aux lecteurs des difficultés que rencontrent les enseignants dans leur profession.


Ayant moi-même été élève dans « un zoo », et pour avoir été spectatrice d'événements improbables tels que, des humiliations, ou encore, plus choquant, voir une prof nouvellement arrivée quitter le cours en larme, je m'étais souvent demandé si mes professeur.e.s percevaient la même chose que moi, ce qu'ils pouvaient ressentir. Son roman confirme mes réflexions d'adolescente.


Pauline dévoile des faits réels qui choquent et interpellent. Elle informe sur la façon dont le système scolaire français brille par son inaction face à la détresse des professeurs. Me plonger dans l'univers de Caroline m'a tenu en haleine. Découvrir l'envers du décor, apprendre ce que peuvent vivre les enseignants m'a plu. La forme m'a un peu surprise dès le départ, mais je m'y suis rapidement habituée. Comment un tel déferlement d'incivilités est-il possible ?

@manonlabookeuse

Un petit livre qui se lit très facilement et il est très accessible ❗Nous sommes plongés dans l'histoire d'une enseignante dans un établissement scolaire. Nous voyons l'envers du décor, ce livre met vraiment en avant le côté difficil pour les enseignants même si cela peut aussi être difficile pour les élèves❗

C'est un témoignage très poignant et terrifiant à la fois❗

Je pense que c'est un livre qui devrait être lu par tout le monde je pense que cela pourrais faire réfléchir cette personne sur le comportement de leurs enfants à l'école par exemple...

Une lecture très fluide et agréable❗

Je ne vous en dis pas plus car ce livre est très cours je n'ai pas envie de vous spoliez❗

Très belle journée à vous ❤❕

@physicist_is_reading

"— Alors écris sur la table et emporte-la chez toi.

— Ok M’dâââme ! Nom de Zeus. Kevin commence à copier sur la table.

— Kevin, tu m’effaces ça tout de suite. C’était de l’ironie.

— Mais c’est vous qui m’avez dit, M’dâââme ! J’fais que c’que vous m’avez dit."

"L’autre jour, Arthur avait écrit « règles douloureuses » pour justifier son absence, avant de — mal — imiter la signature de sa mère. Que dire de : « Raisons personels », « Rendé-vous ché l’ortodonthiste », « Crise de flemmingite aiguë », « Tremblemen de terre », « Profésseur en grève » ou « Je croyé kon été dimanche » ?"


Note : 17/20


Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteure de m’avoir envoyé ce superbe livre. Un livre unique en son genre car il est à la fois, un essai, un témoignage, un roman, un coup de gueule et bien d’autre choses.

Nous suivons les aventures de Caroline, jeune professeure de mathématiques enthousiaste et dévouée qui n’a qu’une seule envie : transmettre son savoir faire aux générations futures. Cependant, sa vision idyllique de l’enseignement est vite rattrapée par la réalité du terrain. En effet, elle découvre de la violence et de l’insolence quand une collègue se fait agresser par un élève, puis le manque de soutien de la part de tous les acteurs de l’éducation quand ce grave incident est étouffé. Comment peut elle tenir jusqu’au terme de l’année scolaire ? Et est ce qu’elle doit renoncer à ses convictions et vendre son âme au diable pour éviter le pire? C’est ce quotidien difficile de nos enseignants sur lequel revient l’autrice Pauline Dubois ; elle-même agrégée de mathématique et enseigne depuis plusieurs années ; grâce à une touche humoristique et une belle plume qu’elle aborde le fonctionnement de l’école aujourd’hui.

@alera_books

Ce roman de société, est bourré d'humour de second degrés mais qui pourtant dénonce un réel problème de société sur l'éducation nationale. Un roman court mais percutant qui nous force à réfléchir. J'ai adoré


Note 9/10

@la_lectrice.rochelaise

Je qualifierais ce livre ni comme un auto-biographie, ni comme un journal. Ce que je peux dire c'est que c'est une histoire vraie, un tout petit peu romancé. Un roman touchant, qui montre ses peurs, ses craintes, et les conditions dans lesquelles elle se retrouve. Ça montre aussi comment tous types de personnes qui sont autour d'elle réagissent et agissent. Je trouve que c'est à la fois un livre personnel et impersonnel parce que c'est son histoire à la fois dans les actes faits on peut s'imaginer. Un petit roman, qui cache des mystères. Je tiens à préciser que "Pauline Dubois" est Laure Arbogast, elle n'avait pas utilisé son vrai nom d'auteur pour ne pas perdre son travail.

Merci à Laure Arbogast pour ce super livre.

Fred

⭐⭐⭐⭐⭐ Gloups...

Une jeune prof, dans un lycée "normal". Avec un public "normal".

Prof en Belgique, j'ai lu ce bouquin avec effarement. Le système français, très différent du système belge, connaît exactement les mêmes difficultés! Démotivation des élèves, formation des profs insuffisante, directions clientélistes, complices d'un système malhonnête... tout cela aboutit au même zoo. Quelques élèves motivés au milieu d'une bande d'élèves qui n'ont envie de rien, ni d'apprendre, ni même d'avoir un avenir... On se retrouve tutoyé, victime de projectiles en tous genres (les plafonds hérissés de cartouches d'encre, les préservatifs, les bouteilles et les canettes...), on finit par piquer sa colère, à jeter des sacs dehors de la classe, par la porte ou par la fenêtre, à "casser" les élèves, et on se sent un peu plus mal à chaque fois... On finit par se méfier de tout... et on s'enfonce chaque fois un peu plus.

J'ai hésité à mettre une étoile, tant j'avais une impression de "déjà-vu" à chaque page. Mais la réalité est bien là: si je devais aligner les pires moments de ma carrière de profs, j'aurais pu décrire les mêmes événements. Il suffirait de changer les prénoms...

Mais c'est bien écrit, presque vrai, désespérant... on se demande à chaque page pourquoi Caroline est toujours prof. Et on se demande pourquoi on l'est toujours soi-même... Ca secoue... et rien que pour ça, ça vaut 5 étoiles!

A. De Ferry

⭐⭐⭐⭐⭐ Un témoignage important

Ce petit livre se lit facilement et montre bien la démission, non pas des enseignants, mais de tous les responsables de l'éducation nationale. Pour ne pas faire de vague, pour être bien noté, pour préserver son avancement il faut étouffer les problèmes et laisser faire. Abandonnant ainsi l'enseignant sans aucun moyen pour imposer quoi que ce soit à ses élèves.

Je pense que bientôt il n'y aura plus que l'éduction privée qui sera capable d'enseigner. Cela montre un fois de plus que le fonctionnariat qui assure garantie de l'emploie et avancement automatique à condition de ne pas faire de vague est complétement inadapté à la société moderne.

MD

⭐⭐⭐⭐⭐ J'ai beaucoup apprécié

Je trouve ce livre génial, j'ai des ados chez moi. Si jamais ils se conduisent ainsi, ils comprendront ce que vivre un enfer veux dire. Je sais qu'il y a des endroits en France où les comportements sont inacceptables et je trouve plus que courageux la patience des professeurs. Je suis désolée, mais je ne vois pas l'intérêt d'obliger des gamins a rester dans un établissement scolaire sans rien vouloir y apprendre. Ça soulagerait le travail des enseignants qui n'auraient devant eux que des enfants qui sont motivés, ou au moins sans manque de respect. Mais si la logique pouvait sauver le monde!!!!