Un article de ouest-var-over-blog sur les Oiseaux de nuit

Voici le contenu de l’article publié sur ouest-var-over-blog 🙂

Laure Arbogast originaire de Six-Fours vient de publier son troisième roman

Après “Shadow” en 2012, “Jamais Plus” en 2013, Laure Arbogast vient de publier son troisième roman “Les Oiseaux de Nuit” aux Editions Noir au Blanc. Une histoire qui plonge le lecteur dans l’univers de la mal vie de la jeunesse Des pages cinglantes envers la société qui oublie les jeunes générations sur l’autel du profit.

Voyage au centre de la Mal Vie des jeunes

Après deux romans bien ancrés dans l’univers rock, Laure Arbogast s’est attaquée à un autre répertoire celui de la Mal vie des jeunes.

Voilà quinze ans David Fincher, réalisateur américain dufilm “Fight Club” disait au sujet de la société qui oublie ses enfants “Notre grande dépression c’est nos vies”. Laure Arbogast tire la quintessence de son troisième roman dans le conflit qui oppose une partie de la jeunesse et les valeurs véhiculées par la société de consommation.

Histoire

Attiré par la ville lumière comme les moustiques sous un abat-jour, Thomas, un jeune informaticien plein de talent se retrouve plongé dans la dure réalité de la société de consommation. Laure Arbogast via son héros plonge le lecteur dans l’univers d’une jeunesse qui se défonce de petits boulots en petits boulots, subissant les brimades de petits chefs pour des salaires de misère. Le héros du roman est confronté a une carence en vie sociale, affective jusqu’au jour ou il croise la route d’une jeune et énigmatique artiste. Soutenue par celle ci il décide alors de changer le scénario de sa vie. L’histoire est palpitante…

“Les Oiseaux de Nuit” est disponible en version numérique (2,99 euros) sur toutes les plates formes (Amazon, Fnac.com etc).

Lire l’article entier ici.